Hygiène dentaire

 

L'hygiène bucco-dentaire est un ensemble de pratiques permettant d'éliminer la plaque dentaire qui se forme naturellement et en permanence à la surface des dents.
L'élimination de la plaque dentaire permet d'éviter les maladies parodontales. Les bactéries de la plaque, étant des corps étrangers à l'organisme, vont provoquer une défense immunitaire, une inflammation. C'est la gingivite, les gencives deviennent rouges, gonflées, et saignent facilement au brossage. Cette situation risque de dégénérer en parodontite entraînant l'apparition de mobilité puis la perte des dents.
 

La plaque dentaire

De nombreuses bactéries sont présentes habituellement en bouche et se déposent continuellement à la surface des dents. Progressivement l'épaisseur de bactéries augmente et un substrat généré par ces dernières apparaît, c'est ainsi que se forme la plaque dentaire.
Le temps aidant, la plaque dentaire va se minéraliser et devenir du tartre.
 
Le but du brossage des dents est d'éliminer cette plaque dentaire. Il faut l'éliminer au fur et à mesure de sa formation avant qu'elle n'ait le temps de se tansformer en tartre. Il ne doit persister aucun dépôt sur les dents à la fin du brossage.
 
 

Le tartre

Contrairement à la plaque dentaire, qui doit être éliminée régulièrement avec une bonne hygiène bucco-dentaire, le tartre ne peut plus être enlevé avec une brosse à dents. Il est enlevé chez le praticien par un détartrage au cours de la visite annuelle.
 
Le meilleur moyen d'éviter la formation de tartre est d'avoir une bonne hygiène bucco-dentaire.

 

Le brossage

Le brossage bien fait, à la fréquence nécessaire a pour but le maintien de dents saines et l'élimination de la plaque dentaire.
 
 
Combien de fois par jour ?
 
Deux fois par jour. IL est impératif de se brosser les dents après chaque repas : après un excellent brossage, il reste entre 100 et 1000 bactéries par mm² et au même endroit, deux heures après, on en dénombre 2 millions, 24 heures apres ces bactéries se minéralisent et le tartre apparait.

 

Choix de la brosse à dents
 
La caractéristique la plus importante est la souplesse qui est fonction de la longueur du poil et de son diamètre. Il faut, dans tous les cas, acheter une brosse à dents souple (20/100ème de mm) qui est la seule qui permet d'avoir un brossage efficace et non agressif. Le brossage avec une brosse à dent dure entraîne régulièrement des récessions parodontales.
La brosse à dent électrique est une alternative interressante car elle facilite l'acces à certaines zones.
 
Choix du dentifrice
 
Le dentifrice a pour intérêt principal de faciliter l'élimination de la plaque dentaire grace à l'agent abrasif (Silice) qu'il contient. Le principal principe actif du dentifrice est le fluor. Il renforce les couches superficielles de l'émail et les rend plus résistantes aux acides produits par les bactéries. Chez l'adulte, le dentifrice doit contenir au moins 1.400 ppm (parties pour millions) de fluor pour être efficace.
 
Les techniques de brossage
 
Ce n'est pas le temps que l'on passe à se laver les dents qui permet un brossage efficace. Il faut avant tout favoriser la méthode. Le meilleur moyen de ne pas oublier de secteur, c'est de toujours suivre le même schéma et ce, de façon méthodique.
Les dents sont nettoyées l'une après l'autre. Pour chaque arcade dentaire, le brossage commence par la face externe de la dernière dent d'un côté et se termine sur la face interne de la même dent du même côté. Pour des raisons d'efficacité (acquérir un automatisme), le brossage doit être fait de la même façon à chaque fois.
Il ne faut pas oublier de brosser la langue qui joue un rôle important dans l'hygiène bucco-dentaire. En effet les bactéries que l'on trouve sur la plaque, se retrouvent aussi sur la langue.
 

Brossette interdentaire

                               
 
C'est une sorte de toute petite brosse à dents, dont le rôle est de nettoyer l'espace entre deux dents (zone inter-proximale).
Ces brossettes peuvent être nécessaires à une bonne hygiène bucco-dentaire. En effet la brosse à dents ne peut pas passer au niveau de la zone entre les dents. Cette zone est donc exposée aux pathologies habituelles : caries et maladies parodontales (gingivites et parodontites).
Il existe des brossettes de différentes tailles. Il faudra adapter la taille de la brossette à l'espace interdentaire néttoyé.
Le nettoyage doit être quotidien.
 

Le Fluor

Le fluor a un important effet cario-statique, c'est la raison pour laquelle il est un composant des pâtes à dentifrices.

Il agit en se fixant sur l'émail des dents : l'ion hydroxyde de l'hydroxy-apatite Ca5(PO4)3(OH) qui constitue l'émail des dents est partiellement remplacé par des ions fluorures pour donner de la fluro-apatite Ca5(PO4)3(F). L'ion fluorure étant une base plus faible que l'hydroxyde, l'émail devient plus résistant à l'acide produit par les bactéries de la plaque dentaire après un repas. Le fluorure peut être amené au niveau des dents par voie locale. C'est la voie à privilégier, qui présente le plus d'avantages et le moins d'effets secondaires. L'intermédiaire est le dentifrice. La concentration en fluor des dentifrices pour adultes est relativement constante : 1 000 à 1 500 ppm. Le fluor contenu dans le dentifrice va se fixer sur les dents lors du brossage. La durée de brossage doit donc être suffisante. Les enfants avalent toujours une partie du dentifrice, surtout les plus jeunes. L'ingestion de dentifrice diminue avec l'âge : de 2 à 4 ans, 50 % du dentifrice est avalé ; de 4 à 6 ans, 30 % du dentifrice est avalé, à 6 ans et plus, 10 % du dentifrice est avalé. Il est donc très important d'adapter la concentration de fluor à l'âge de l'enfant. L'idéal est donc de demander conseil à son praticien.